Discours d'Etzer Vilaire à la mémoire des héros de l'Indépendance, de Charlemagne Péralte... 

Saturday, February 25, 2017

La jérémienne, Ghislaine Rey-Charlier, grande militante féministe est partie

Ghislaine Rey-Charlier, militante emblématique de la lutte féministe en Haïti
Le 12 février écoulé, Mme Ghislaine Rey-Charlier nous a laissé à l’âge vénérable de 99 ans. Veuve du Dr. Étienne D. Charlier, Ghislaine était surtout connue pour son militantisme, ses écrits, sa passion pour les choses littéraires. En plus de nombreux textes, elle a laissé deux tomes sur une anthologie de la Littérature haïtienne et un roman, Mémoires d’une Affranchie. En 2003, elle nous arrive avec : Des lieux, des faits et des héros, un ouvrage destiné à mettre en relief le 200è anniversaire de l’indépendance d’Haïti.

En vous invitant à lire le texte ci-dessous de Alter- Presse en rapport avec la disparue, Haïti Connexion Network présente ses sincères condoléances à son fils André Charlier et son épouse  Monique Édouard Charlier, à ses belles-filles Cécile Corvington Charlier et Gérarda Elysée, à ses petits-enfants Vladimir Cybil Charlier, Raymond Charlier, Diélika Ghislaine Charlier, Samba Bernard Charlier et son épouse Paola Charlier, Chango Elysée et sa conjointe Anne Abouab, Vélina Elysée Charlier, Saman Dashti et Yamilée McKenzie, à ses petits-enfants Sidélise Charlier Juste, Matthew Charlier Cedano, Malyka Lessard-Elysée, Isis Yamileh Clara André, Oréanah Maëva Charlier, Elya Elysée, Cruz Colette, Brandon Charlier et Chloé Charlier, à ses cousins et cousines et leurs enfants, à ses neveux et nièces et leurs enfants, à ses belles-sœurs et beaux-frères, et leurs enfants.

Aux familles Charlier, Rey, Elysée, Roumer, Garoute, Prémices, Bontemps, Brière, Castor, Clérié, Edouard, Auguste, Hyppolite, Mauclair, Philoctète, Woël et à tous les parents, alliés et amis affectés par ce deuil.

Haïti Connexion Network se souvient très bien de ses garçons, André Charlier, feus Jacquie et Maxon Charlier qui avaient fréquenté le collège Saint-Louis de Jérémie. À part André, ils sont tous les deux passés de l’autre côté du miroir, mais ils sont toujours présents dans le cœur de leur génération.

Que leur âme repose en paix.

Max Dorismond  pour HCN


Hommage à la défunte Ghislaine Rey-Charlier, militante emblématique de la lutte féministe en Haïti

Une cérémonie a eu lieu dans l’après-midi du mardi 21 février 2017, à Port-au-Prince, pour rendre hommage à la militante féministe Ghislaine Rey-Charlier, décédée le 12 février 2017, aux Gonaïves (Artibonite / Nord), à l’âge de 99 ans.
Membre de la Ligue féminine d’action sociale, patriote engagée dans le combat pour la liberté, membre du Parti socialiste populaire (PSP), journaliste, écrivaine, exilée politique sous la dictature duvaliériste, Ghislaine Rey-Charlier était l’épouse du militant politique Étienne Charlier, cofondateur et dirigeant du PSP, mort sous la dictature de François Duvalier.

Une délégation des organisations féministes a participé à la cérémonie d’hommage, tenue au salon funéraire de l’ange bleu à Turgeau, et a délivré le message qui suit, lu par la sociologue Danièle Magloire, dirigeante de Kay Fanm.

Onè ak respè pou fanm vanyan Ghislaine Rey-Charlier [1]

Les féministes haïtiennes de Kay Fanm, SOFA (Solidarité des femmes haïtiennes), MOUFHED (Mouvement des femmes haïtiennes pour l’éducation et le développement), REFRAKA (Réseau des femmes des radios communautaires haïtiennes), EnfoFanm présentent leurs sincères sympathies à la famille et aux proches de Ghislaine Rey-Charlier.


Résultats de recherche d'images pour « maxon charlier »
Ghislaine Rey-Charlier
Nous saluons la mémoire d’une grande figure haïtienne qui a marqué son époque et qui nous laisse un matrimoine dont nous sommes fières. Chapo ba Ghislaine !

Nous avons suivi les traces de Ghislaine dans son combat, aux côtés de ses autres camarades de la Ligue féminine d’action sociale, pour que les femmes soient des citoyennes à part entière et se mêlent patriotiquement des affaires de leur pays. Nous avons appris de Ghislaine, à travers ses divers écrits sur notre histoire (colonisation, guerre de l’indépendance, dictature duvaliériste, occupation étrangère, etc.), notre littérature et sur divers sujets sociétaux tels que la reconnaissance de la place du créole. Nous avons été inspirées par son engagement continu, contre les inégalités sociales et la fumisterie politique et en faveur de la construction démocratique. Nou ranmase lang file Ghislaine lan, pou kontinye lonje dwèt sou sa ki kwochi, pou rapouswiv batay la pou yon sosyete san fòs kote [2].

Merci Ghislaine. Merci d’avoir été cette femme debout, pétrie de convictions et d’engagements, tenace et toujours prête à répondre présente, passionnément, pour la cause d’Haïti.

Les temps sont incertains. Mais sache, Ghislaine, que toi et les autres ainées militantes de ta trempe ont des héritières qui, elles aussi, sont bien déterminées.
Ayibobo pou ou Ghislaine [3] !

A écouter : une interview accordée par Ghislaine Charlier à Jean Dominique, le 14 mars 1997

[1Honneur et respect pour une femme vaillante.
[2Comme Ghislaine, nous utilisons notre droit à la parole pour indexer les dérives et poursuivre le combat pour une société plus égalitaire.

[3Honneur à toi Ghislaine !