Discours d'Etzer Vilaire à la mémoire des héros de l'Indépendance, de Charlemagne Péralte... 

Friday, February 8, 2013

Pleins feux sur le carnaval de Jacmel de 2013

Quelques photos en vrac de l'ambiance carnavalesque à Jacmel

le Dimanche 3 Février 2013


Les photos sont une courtoisie des Ministères de la Culture et du Tourisme

Par:Herve Gilbert hergil55@yahoo.com


Jacmel, ville réputée paisible et sympathique, préserve la tradition haïtienne en matière de carnaval et garde une réputation de leader de carnaval créatif. Jacmel, ville du carnaval en Haïti, revêt un cachet particulier avec ses masques géants dont seuls les artisans du Sud-Est ont le secret.

En effet, le carnaval de Jacmel présente l'allure d'une grande foire et se déroule toujours dans une ambiance saine où n'importe quel âge peut prendre un bain de foule sans être l'objet de bousculade ou de « gagann » comme c'est le cas dans d'autres défilés carnavalesques à travers le pays.

Disons qu'on n'a pas besoin d'un protecteur pour prendre part au carnaval jacmélien et que c'est un événement populaire, humain et social hors du commun.

Partons à Jacmel pour une découverte en images de sa beauté carnavalesque , riche en diversité culturelle. 





La ville de Jacmel, gardienne de la tradition carnavalesque !




Jacmel détient une vraie originalité quant à l'organisation du défilé carnavalesque qui se déroule presqu'à pied . Les reines , les rois , lesdéguisés , les carnavaliers se défilent à pied tout au long du cortège carnavalesque à partir de l'avenue Baranquilla. C'est une véritable manifestation folklorique dans une atmopshère de fraternité. Des stands sont érigés et remplis à craquer tout le long de la zone où une marée humaine se défoule aux sons des trompettes, tambours et vaccines . A noter aussi cette variété de masques géants où certains d'entre eux expriment le diable, connu alors sous le nom de " Zèl Mathurins" ; d'autres représentent la flore haitienne, d'autres des animaux du pays, de l'Afrique ou tout carrément la faune sauvage, ou bien des animaux en voie d'extinction ou déjà disparus de la planète.

Le déroulement du Carnaval à Jacmel est traditionnellement organisé le dernier Dimanche précédant le déroulement officiel du carnaval dans le reste du pays.

Les festivités carnavalesques à Jacmel connaissent toujours un immense succès quant à la participation populaire. Outre des jacméliens et des fêtards venus d'autres régions d'Haïti, à signaler également la présence de carnavaliers de diverses nationalités. Le carnaval à Jacmel est toujours une réussite tant en terme de participation que celui d'atmosphère de détente et de convivialité.

La tradition carnavalesque à Jacmel s’est implantée avec ses ramifications locales .Comme exemple nous avons: « zèl Mathurin et Chaloska » qui furent deux personnages différents , mais qui représentent jusqu'à aujourd'hui  les principales têtes d’affiche du carnaval de Jacmel . Progressivement, le carnaval jacmélien a évolué aussi en tableau d'exposition des mœurs, mettant en exergue parfois les personnages indésirables de la société que la population tourne en dérision soit à travers les caricatures soit dans les slogans ou refrains de rue.


En exemples nous avons l’ex-général Charles Oscar Etienne devenu le tristement célèbre « Chaloska », suite à la répression sanglante infligée à la population de Port-au-Prince quand il assassina plus d'une centaine de prisonniers politiques en 1915 peu avant la première occupation américaine. Comme commandant de l'arrondissement de Jacmel, il subit les moqueries de la population qui le représentait avec des effigies grotesques colorées de charbon vêtues de redingote, avec des dents monstrueuses. Quant au « zèl Mathurin », on rapporte qu’il était originaire de l’Allemagne et participait régulièrement et discrètement pendant des années au carnaval en se masquant avec deux grandes ailes géantes, mais son nom n’était pas connu du public pendant longtemps jusqu'à ce que les curieux le suivirent chez lui et découvrirent alors son vrai nom, Mathurin. Depuis lors, il est devenu le « zel Mathurrin » ou les ailes de Mathurin.
Jacmel est-il sur le point de faire école ?

En savoir plus sur Jacmel :
Une vue de la baie de Jacmel via la route du bassin bleu
Fondée en 1698, Jacmel, Chef-lieu du Département du Sud-Est , autrefois appelée Jaquemel à l’époque coloniale, a connu un essor plus avancé que les autres villes d’Haiti dans le domaine de l’artisanat lorsqu’elle entra dans l’ère de l’électrification vers les années 1896 . Ainsi, elle devint la première ville d’Haiti d'être alimentée en électricité. Vers le début du 20ème siècle elle fut la capitale de l’artisanat dans les Caraibes.

Jacmel a eu donc la première centrale hydroélectrique  de la Caraibe installée à Gaillard (Cayes-Jacmel), une localité située à 20 kilomètres de la ville qui desservit la ville 24/24 à partir de l’année 1896 . Cette réalisation a été l’oeuvre d’une coopération européenne qui installa alors une infrastructure électrique de 50 cycles ou hertz , à l’instar des pays d’Europe. Le réseau électrique de Jacmel restait iloté et différent du reste du pays jusqu’en 1985 quand on installa par contre une infrastructure électrique de 60 cycles ou hertz tout comme les Etats-Unis et les autres pays de la région.



Le bassin bleu  de Jacmel
Jacmel , cette ville légendaire et hospitalière aux multiples cascades, compte environ 171.000 habitants sur une superficie de 443,88 km2. Jacmel est la terre d’éminents peintres et artistes ou écrivains haïtiens dont Charles Moravia, Roussan Camille et René Dépestre. Jacmel a joué un rôle historique également. Ce fut Jacmel qui avait accueilli le libérateur vénézuélien Simon Bolivar en 1816 à deux reprises lors de la guerre de l’indépendance de son pays contre les espagnols. À l’issue de ce voyage, des volontaires haïtiens accompagnèrent Bolivar dans cette lutte pour l'indépendance du Vénézuéla et d’autres anciennes colonies espagnoles de l’Amérique Latine.

Herve Gilbert
 La reproduction même partielle est interdite sans autorisation. 

Hervé Gilbert, responsable du service culturel de Haiti Connexion Network (HCN)

Ghislaine Darbouze Gilbert , responsable de la programmmation Radio/ TV


Carl Gilbert,éditeur en chef pour HCN


Quelques photos en vrac du carnaval de Jacmel 



Les personnages politiques font le plaisir des carnavaliers...