Discours d'Etzer Vilaire à la mémoire des héros de l'Indépendance, de Charlemagne Péralte... 

Sunday, May 14, 2017

Résumé sur l'investiture d'Emmanuel Macron, le nouveau président de la France

Emmanuel Macron, le nouveau président français
Elu il y a une semaine, c’est finalement ce dimanche 14 mai 2017 qu’Emmanuel Macron a été investi officiellement président de la république française, après avoir dit au revoir à son prédécesseur, François Hollande. Au-delà du rituel traditionnel dans cette passation des charges tous les cinq ans, entre un ancien président qui s’en va et un nouveau qui le remplace à l’Elysée. 

Le nouveau président français a été investi comme le 8e président de la Ve République, et, à 39 ans, le plus jeune de l’histoire de la France.

L'arrivée de Macron et le départ de Hollande
L’image est saisissante et pleine de symboles, entre un François Hollande qui sort de l’Elysée et redevient simple citoyen avec le sentiment du devoir accompli, même si beaucoup n’a pas été fait ; et un Emmanuel Macron, qui le remplace à la tête de l’Etat français. Lequel, dans cinq ou dix ans cédera lui aussi sa place à un autre Français et deviendra à son tour simple citoyen après sa mission au palais de l’Elysée.

Revivez un peu quelques passages du discours d’investiture du nouveau président français

Emmanuel Macron : "La réconciliation de toute la France, ce sera le cœur de ma mission"

Macron lors de son arrivée à l'Elysée
"Accompagner les Parisiens pour faire réussir la France, voilà comment j’envisage mon rôle", a fait valoir Emmanuel Macron. "Mais je n’oublie pas que ma charge est bien plus large [que Paris]. Je n’oublie pas les fractures qui traversent notre pays. Je n’oublie pas les colères dans les territoires de notre République qui ne sont pas Paris et ne s’y reconnaissent pas totalement."

"Le défi des cinq prochaines années sera de rassembler, entendre les peurs et y répondre, donner une place à chacune et à chacun, préparer notre jeunesse", a souligné le chef de l'Etat.


Au peuple de Paris, je veux faire part de mon admiration. Cette ville fait la fierté de chaque Français."


Emmanuel Macron : "Je vous accompagnerai dans l'ambition des JO 2024"

Le président de la République a loué le rôle précurseur de la capitale dans la lutte contre le réchauffement climatique. "L’avenir se prépare ici car la transition écologique se prépare aussi à Paris. Paris est devenue cheffe des villes et des métropoles acteurs de ce changement. Voilà un sujet qui nous rassemble et sur lequel nous devons travailler ensemble."

"La révolution des mobilités et des énergies annonce le siècle qui vient et sera l’un de nos défis, a affirmé Emmanuel Macron. Préparer l’avenir, c’est penser Paris à la taille de l’Europe et du monde." 

Emmanuel Macron : "L'avenir du monde se prépare dans notre capitale"

"Paris est une ville-monde. Elle est un sismographe de tous les événements tragiques qui secouent la planète, a avancé Emmanuel Macron. L’avenir du monde se prépare dans cette ville, dans notre capitale. Il se prépare ici car le dynamisme intellectuel et culturel de Paris est sans bornes."

Emmanuel Macron : "Dans les moments terribles, Paris a fait l’admiration du monde entier

Journée marquée par les symboles militaires
Le président de la République a souligné le lourd tribut qu'a payé Paris au terrorisme islamiste. "Je dois vous dire madame la maire que j’ai admiré la façon dont vous avez fait front pour incarner une ville debout. Dans ces moments terribles, Paris a fait l’admiration du monde entier."

Dans l’adversité, les Parisiens sont restés fidèles à eux-mêmes, en communiant par millions dans les rues de la capitale le 11 janvier 2015, en déposant place de la République des fleurs, des bougies, des papiers bardés de vers ; en novembre 2015, en se ralliant derrière leur devise, Fluctuat Nec Mergitur, qui devint un étendard que chaque partisan de la liberté peut brandir."

"Le visage de Paris est celui de la France, celui d’une fraternité vivante", a déclaré Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron : "Paris, clé de voûte de notre nation"

"En ce jour solennel où je suis investi de la plus haute charge de l’Etat, je suis extrêmement heureux de venir saluer la maire de Paris et à travers elle tous les élus de la capitale et tous les Parisiens, a commencé son discours Emmanuel Macron. En venant devant vous, je ne me conforme pas seulement à un rite républicain, je viens au coeur de notre pays, au coeur meurtri, au coeur battant, qui le 7 mai a porté un message de liberté et de fierté."

"La République a besoin de ses élus locaux, à l’heure où les Français doutent de la parole publique", a insisté la maire de Paris qui a remercié le président Emmanuel Macron pour son enthousiasme pour la candidature de Paris aux JO 2024.

Anne Hidalgo : "L’écologie est pour nous une nécessité et une opportunité"

Anne Hidalgo accueille Emmanuel Macron
La maire de Paris a ensuite insisté sur les défis à relever. "Le premier défi que nous avons à relever est celui du changement climatique. C’est ici dans cette salle qu’a été signé l’accord de Paris", a rappelé Anne Hidalgo.

Anne Hidalgo salue l'élection d'Emmanuel Macron, "comme une victoire de la République"

Anne Hidalgo a félicité dans son discours Emmanuel Macron pour son élection à la présidence de la République. "Avec votre élection, la France s’éloigne du pire dont elle s’était dangereusement approché. Le peuple de Paris aime trop la liberté pour ne pas la célébrer", a déclaré la maire de Paris.
Je salue votre élection comme une victoire de la République. Aujourd’hui, c’est l’esprit de la République qui nous importe et nous inspire.


Au fond, ce que le pays du Général De Gaullel nous a montré hier, avec l’investiture de Macron, n’a rien de miraculeux. C’est le souci d’une obéissance scrupuleuse des lois démocratiques que la France s’est prescrites elle-même. Des lois qui s’imposent à tous les citoyens, y compris aux différents présidents de la république, qui les uns après les autres s’éclipsent après avoir accompli le mandat du peuple au sommet de l’Etat.


Emmanuel Macron quitte l’Hôtel de ville de Paris, où il était accueilli, dimanche 14 mai, par la maire Anne Hidalgo, comme le veut la tradition républicaine pour les investitures de président.



Par : Herve Gilbert
Source de référence: Le Monde fr.