Discours d'Etzer Vilaire à la mémoire des héros de l'Indépendance, de Charlemagne Péralte... 

Wednesday, January 27, 2016

PIGRAN : PROJET ISTEAH GRAND NORD – PREMIERE PIERRE

Odette Roy Fombrun est une citoyenne de grande valeur, ce bel
esprit qui a remis au goût du jour l'esprit amérindien d'Haïti.      
                                                                                                
Forte de ses 98 ans 1/2, madame Fombrun n’a pas pu être physiquement présente sur les lieux pour la première pierre de ce superbe projet.  Mais soyez assurés qu’elle est bien présente parmi nous tant par la pensée que par ma voix. Je vous apporte sa photo pour vous confirmer sa présence parmi nous.

Voici son message.

« Je salue toute l’assistance présente à cette importante cérémonie. Je me réjouissais à l’avance de participer à la pose de cette première pierre tant j’admire les initiatives de ce combattant infatigable qu’est Samuel Pierre.  A vrai dire, il me rappelle un peu moi-même ; est-ce pourquoi je n’hésite pas à lui décerner à mon tour le sobriquet tant apprécié qui m’a souvent été attribué, celui de « coq batay ».  Je dois vous avouer que je continue de mener le combat sans jamais penser à mon age.  C’est d’ailleurs cette omission qui m’avait fait croire que je pourrais être présente à cette cérémonie ; mais la sagesse a eu le dessus en me forçant à changer d’avis et à demander à ma fille de me représenter.

Sans doute, ce titre un peu pompeux de Présidente d’honneur du PIGRAN m’a été attribué à cause de mes 98 ans bien sonnés, mais surtout, je veux le croire, en reconnaissance des luttes menées toute ma vie en faveur de l’éducation.  Et c’est aussi pour la lutte que j’ai menée en faveur du créole en tant que langue nationale que l’Académie Créole m’a attribuée une plaque d’honneur. J’en profite donc pour transmettre mes plus vifs remerciements tant à l’Académie qu’à ce grand éducateur qu’est Samuel Pierre.

A ce lutteur infatigable j’exprime mon admiration pour son courage et sa persévérance. Il avance toujours, en dépit de nombreuses difficultés rencontrées ; difficultés qui sans nul doute auraient pu lui faire baisser les bras.  Mais bien au contraire, ces difficultés semblent fouetter son orgueil car ils les voient comme des DÉFIS à relever et, en fait…. il s’acharne à les relever.
Maquette de la cité du  Savoir et Pose de la première pierre par Samuel Pierre 

Apres avoir monté avec succès l’ISTEAH (Institut des sciences, des technologies et des études avancées d'Haïti), voilà qu’au lieu de s’asseoir sur ses lauriers il décide de poursuivre avec le grand projet PIGRAN à Milot, sur 28 hectares de terre! En effet, ce formidable complexe scolaire comprendra une école maternelle, une école fondamentale, une école secondaire, une école professionnelle, un centre universitaire, des services et résidences, un intéressant centre sportif, et une importante section dédiée au développement agricole et équipée de laboratoire de recherches. Ce sera en fait un complexe modèle dont le succès, je l’espère bien, entrainera sa reproduction successive dans chacun des autres départements du pays. Bien sur, il importera ici que la communauté de Milot, que ce projet va desservir, en soit partie prenante. Qu’elle s’engage à respecter les règles du jeu démocratique et les principes de coopération et de partage du FAIRE ENSEMBLE prônés par le KONBITISME. Evidemment, je ne peux m’empêcher de souhaiter vivement que le gout de la lecture soit inculqué aux enfants des leur plus jeune âge et que l’Education civique y occupe une place de choix dans toutes les étapes de formation du citoyen.  
       
Je cite le PIGRAN : Le PIGRAN  « travaillera en étroite collaboration avec les ministères concernés, les Chambres de commerce, les entreprises et coopératives locales, les écoles et établissements universitaires de la région, constituant ainsi un écosystème socio-économique créateur de richesses et d’emplois pour réduire la pauvreté ». Inutile de vous dire que les perspectives d’impact positif et déterminant sur la pauvreté par la création de nouveaux et nombreux emplois augmentent encore davantage mon intérêt pour ce projet car la Fondation Odette Roy Fombrun, la FORF que je préside et que dirige ma fille, s’investie avec ardeur dans la lutte pour le développement des communautés de l’intérieur par la production de richesses basée sur l’exploitation des richesses naturelles, culturelles et historiques dont Haïti regorge, en particulier le Nord. Sans le développement des communautés de l’intérieur, il n’y aura pas de salut durable pour Haïti.

Il ne fait aucun doute que les progrès de la science et des nouvelles technologies seront définitivement mis à contribution et permettront aux étudiants de pénétrer les plus hautes sphères de l’information et de la formation.  Ils seront à même de suivre à distance des cours et conférences de choix donnés  dans d’autres universités et institutions à l’étranger et d’échanger avec des sommités. C’est l’ouverture illimitée vers le monde extérieur.


Pose première pierre par Samuel Pierre
(Cliquez pour agrandir)
Tout en félicitant le docteur Samuel Pierre pour son audace et sa discipline, son courage et sa ténacité face aux nombreuses embuches que la division de notre monde politique impose aux entrepreneurs de tous genres, je sais que ceci n’est pas l’œuvre d’un seul homme.  Il a fallu la mise en commun de beaucoup d’hommes et de femmes de grande valeur, convaincus et unis autour de lui pour concevoir et construire ce beau rêve, dans l’esprit le plus pur du Konbitisme bâtisseur.  Aussi, je salue chacun de vous en particulier, présents et absents, et vous remercie chaleureusement.            
Je formule donc tous mes vœux de plein succès tout en souhaitant la paix et la stabilité pour  Haïti afin de garantir la réussite sans ambages de ce superbe projet du PIGRAN.  Nous sommes fiers de participer à la pose de cette première pierre si prometteuse.  C’est l’avenir qui s’ouvre pour la jeunesse de notre pays et pour les citoyens de demain qui en sortiront.
Merci et bon travail à toute l’équipe !                           

Odette Roy Fombrun 

 Odette Roy Fombrun, 5 Questions pour Île en île