Discours d'Etzer Vilaire à la mémoire des héros de l'Indépendance, de Charlemagne Péralte... 

Monday, September 14, 2015

Anne-Marie Desvarieux est décédée, une grande perte pour Haïti

Par Herve Gilbert 
Anne-Marie Desvarieux
Anne-Marie Desvarieux, la directrice de l’Ecole Ménagère de Port-au-Prince est morte à l’àge de 52 ans. Psychologue de formation, Anne-Marie Desvarieux  a pris les rennes de cette prestigieuse institution vieille de 60 ans, pour perpétuer l'héritage de sa maman Anne-Marie Pierre-Paul Desvarieux, la fondatrice, dont elle est la deuxième génération. De nombreux chefs haïtiens, même ceux vivants dans la diaspora lui doivent leurs premières recettes de cuisine.  

Fondée en 1954 à Saint-Marc pour s'établir définitivement à Turgeau, Port-au-Prince vers 1978, la Maison Ménagère d'Anne-Marie Desvarieux compte aujourd’hui prés de 20,000 diplômées qui se sont dotées à la fois d’un métier pour l'avenir et d'un outil d’indépendance.  De génération en génération, la maison Anne-Marie Desvarieux a bâti un empire d’art culinaire et de haute couture à Port-au-Prince. Personne n’est sorti  de cette maison sans connaître ses dix doigts. Elle est l'une des mères de la haute couture créole.

Perfectionniste, exigeante, directe, joviale, respectueuse, honnête, ponctuelle, combattante… ce sont les qualitatifs de Madame Desvarieux. Une dame qui a passé toute sa vie à former les jeunes haïtiens en cuisine-pâtisserie, haute couture et mannequinat.

En effet, ce grand esprit s’est en allé le jeudi 10 septembre 2015, loin de sa terre natale,  à l’âge de 52 ans. Ses proches affirment qu’elle était malade mais elle cachait sa souffrance au public et vivait chaque seconde de sa vie de façon harmonieuse.

Durant son enfance, Anne-Marie Desvarieux n’a jamais aimé la cuisine et la mode comme profession, elle a préféré étudier la psychologie en France. Sa défunte mère, Anne-Marie Pierre-Paul Desvarieux, l’encourageait à apprendre le métier puisqu’elle était l’héritière légitime de la Maison Ménagère. 
Anne Marie Pierre Paul Desvarieux

Par amour pour sa mère, elle a finalement développé des aptitudes dans le domaine et la remplace à la tête de l’une des plus anciennes et plus prestigieuses écoles professionnelles en Haïti.  Au départ, l’institution portait le nom de ‘’École Elie Dubois’’  qui se situait à Saint-Marc, puis à l’avenue Boyer, ruelle Waag, avenue N, et depuis 1978 elle se trouve au numéro 118 Turgeau.

De grands chefs et stylistes haïtiens doivent leur savoir-faire à la Maison Ménagère Anne-Marie Desvarieux. L’école offre une porte de sortie aux jeunes qui n’ont pas eu la possibilité d’intégrer une université, et réalise le rêve de ceux qui aiment la mode et la cuisine.

D’un autre côté, madame Desvarieux était une bonne amie et une bonne conseillère. En 2013, elle a fait appel à l’équipe de Mag Haiti pour la conception de deux spots publicitaires; elle a exigé plus d’une vingtaine de correction, considérée comme des détails négligeables. Nous étions énervés mais elle a fini par nous faire comprendre qu’elle avait un concept prédéfini, qu’on ne pouvait pas remplacer totalement l’idée principale.

Par la suite, elle a encore fait appel à notre production en novembre 2014, pour faire la promotion du Restaurant Le Shannah (qui porte le nom de sa fille et qui permet aux étudiants en cuisine-pâtisserie de pratiquer). Satisfaite de notre performance, elle nous a proposé d’ouvrir une nouvelle section sur Mag Haiti, dénommée Gourmet, dans laquelle elle dévoilait une recette chaque semaine.

Le mois prochain, l’école va célébrer son 61e anniversaire sans la présence physique de madame Anne-Marie Desvarieux, c’est triste. Mais au fond, elle a accomplie sa mission, elle a transmis son savoir-faire et ses secrets à des milliers jeunes qui brillent actuellement sur le marché.

Sources de référence : Mag HaïtiLe Nouvelliste

Quelques photos souvenirs de l'Ecole  Ménagère - 
Une courtoisie de Mag Haïti et BPW International