Discours d'Etzer Vilaire à la mémoire des héros de l'Indépendance, de Charlemagne Péralte... 

Thursday, August 1, 2013

Résumé des trois jours du carnaval des fleurs 2013

Port-au-Prince, Haiti, 31 juillet 2013
Par Sandro Philoctèque, pour Haiti Connexion Network
English Version


Le carnaval des fleurs qui s’est déroulé à Port-au-Prince du 28 au 30 juillet 2013 sous le thème “yon ayisyen yon pyebwa” a pris fin avec un sentiment de satisfaction du côté des autorités haitiennes. Le président de la République Michel Joseph Martelly a même consideré la réussite de ces festivités comme un succès personnel après deux années de mandat présidentiel.
Toutefois, il y a lieu de souligner que malgré l’enthousiasme des autorités, certains faits regrettables ont été enregistrés lors du déroulement de cette grande manifestation populaire.
En effet, lors du premier jour (dimanche 28 juillet), la PNH selon l’un de ses portes-paroles Garry Desrosiers, a donné un bilan tout à fait désastreux faisant état de plus de 180 bléssés et d’un mort. La victime Jean Noel Cerisier, selon Garry Desrosiers, un homme d’une trentaine d’année serait mort à la suite d’une chute du char du groupe musical ANBYANS; M Garry Desrosiers a continué pour affirmer que les autres victimes avaient toutes des blessures légères et superficielles.
Le second jour (lundi 29 juillet 2013) a eu également son lot de victimes, selon une source provenant du plus grand centre hospitalier du pays (HUEH), l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haiti. On a recensé environ 60 blessés résultant de jets de pierres et de tésons de bouteilles. Le point le plus important à signaler pour ce deuxième jour était l’agression d’un agent de la PNH qui a poussé les policiers à utiliser les moyens forts pour se défendre et du coup calmer les ardeurs de la foule.
En gros, le carnaval des fleurs version 2013 a comme bilan 400 blessés, un mort, un policier agressé, une très grande participation des gens malgré la pluie des deux premiers jours et des prestations hors pairs des groupes musicaux tels que: Djakout number 1, Barikad crew, Rockfam, Tmickey (le groupe des deux fils du président Olivier et Sandro Martelly), Anbyans un nouveau groupe qui s’est déjà fait remarqué lors du carnaval national du Cap le mois de février dernier.
On doit aussi souligner que le carnaval des fleurs n’a pas fait l’unanimité au sein de la population haitienne. Certains estiment que les sommes dépensées ( 80 millions de gourdes) selon les autorités, auraient pu servir à soulager la misère dans laquelle croupissent des millions de compatriotes. D’autres estiment que la date a été mal choisie du fait que le 28 juillet ramène l’anniversaire du débarquement des américains sur le sol haitien en 1915. Du côté des autorités, on estime que le carnaval des fleurs a eu pour mérite d’aider à promouvoir le tourisme en Haiti, selon les propos du président de la république Michel Martelly.


Sandro Philocteque sandrophil@yahoo.fr