Discours d'Etzer Vilaire à la mémoire des héros de l'Indépendance, de Charlemagne Péralte... 

Thursday, October 10, 2013

Le cinquantenaire de la mort d'Edith Piaf, cette icône de la chanson, vous est-il venu à l 'esprit?




 
Edith Piaf
Ce 10 d’octobre  2013 ramène  le cinquantenaire de la mort d’Édith Piaf  ! À l'occasion du cinquantenaire de cette disparition,  Haïti-Connexion-Culture est fière de rendre hommage  à cette grande vedette de la chanson française, artiste francophone la plus connue à travers le monde. Cinquante ans après sa mort, Édith Piaf reste le symbole de la chanson française. C'était une petite dame par sa taille mais une grande dame par son talent et elle restera toujours éternelle!

Édith Piaf, de son vrai nom Édith Giovanna Gassion, née le 19 décembre 1915 à Paris est morte le 10 octobre 1963 à Grasse, d’une hémorragie interne à l’âge de 47 ans. Chanteuse française de musique-hall et de variétés, elle reste cinquante ans après sa mort la plus célèbre interprète francophone, tant en France qu'à l'étranger.
La chanson réaliste d’Édith Piaf des années 1950-60 correspond à la grande époque du rayonnement culturel français à l’étranger. Elle fut la première chanteuse française à conquérir l'Amérique. Connue dans le monde entier pour  "La vie en rose", Édith  Piaf captiva le public de par le monde. Par sa voix, mais aussi son intensité, accrue par le minimum de moyens déployés sur scène: un simple geste pour chaque chanson, une petite robe noire et un rond de lumière. Eternelle midinette, l'artiste passa sa courte vie à chanter l'amour et à le vivre, en véritable croqueuse d'hommes et pas toujours tendre avec les femmes.
Surnommée à ses débuts « la Môme Piaf », elle est à l'origine de nombreux succès devenus des classiques de son répertoire, comme : La Vie en rose ; Non, je ne regrette rien ; Hymne à l'amour ; Mon légionnaire ; La Foule ; Milord ; Mon Dieu ou encore L'Accordéoniste.


La voix d’Édith Piaf a traversé toutes les frontières du monde où plusieurs de ses chansons ont été interprétées  dans les quatre coins du monde. En Haiti, dès mon enfance, j’entendais souvent  à la maison mon père frédonner  les airs de Piaff  sous la douche. J'ai frissonné lorsque j'ai entendu  Édith Piaf  sur un disque vinyl de 78 tours pour la première fois .  Haiti a été l'un des pays francophones où  les meilleures vedettes de la chanson française étaient  connues et diffusées sur les ondes des stations de radio. Pendant l’époque d’or de la chanson française en Haïti, les chansons d’Édith Piaf étaient fredonnées sur toutes les lèvres de jadis et étaient reprises par plusieurs groupes musicaux en Haiti .
Une de ses fameuses chansons " La vie en rose"
 
 Édith Piaf était entourée de bons compositeurs et de merveilleux paroliers qui ont rendu ses œuvres inoubliables  voire immortelles . Ses chansons étaient aussi interprétées et insérées dans des potpouris de boléros par les  chansonniers ou musiciens haïtiens  avec plus ou moins de succès.  Une preuve que la renommée d 'Édith Piaf ne se limitait pas seulement en Europe. 
En ce cinquantenaire de la mort d’Édith Piaf, HCC  honore la mémoire de cette grande étoile de la chanson romantique ayant bercé notre enfance dans  le passé.
Disons  brièvement  qu'Édith Piaf  mena une vie controversée. L’artiste vécut en contradiction avec les valeurs morales du catholicisme, du fait de son divorce  et de sa vie  sexuelle « tumultueuse », selon l’Eglise catholique de l’époque qui refusa de lui accorder des obsèques religieuses. L'Osservatore Romano, journal du Vatican, écrivit lors de sa mort  qu'elle a vécu « en état de péché public » et qu'elle était une « idole du bonheur préfabriqué ». Cependant,   l'aumônier du théâtre et de la musique, le père Thouvenin de Villaret, lui accorda à  titre personnel une dernière bénédiction au moment de ses funérailles. En effet, une foule immense de dizaines de milliers d'admirateurs  lui rendit  un dernier hommage tout au long du parcours du cortège à travers Paris, du boulevard Lannes jusqu'au cimetière du Père-Lachaise  où elle a été inhumée.
Tombeau d'Édith Piaf
Parmi ses amants on compte Paul Mérisse, Eddy Constantine,Yves Montand, Louis Dupont et  son  grand amour a été le boxeur Marcel Cerdan, un bel homme, un champion du monde franco-marocain, marié et père de trois enfants;  disparu tragiquement en avion en 1949, alors qu'il venait la rejoindre à New York. Pour lui, elle avait écrit quelques temps auparavant le prémonitoire "Hymne à l'amour" ("Si un jour la vie t'arrache à moi..."). Elle ne se remettra pas de cette disparition, se culpabilisant pour avoir fait venir son boxeur d’amant à Paris le jour fatidique . C’est le seul homme que j’aie aimé , dit-elle .Du vivant de Marcel Cerdan, Édith Piaf entretenait des relations amoureuses alternées des liaisons et des ruptures avec le chanteur Jean-Louis Jaubert et l’acteur John Garfield..
Édith Piaf  a pulvérisé "tous les records: de séduction, de passions, de souffrances, de folies, de provocations, de dérives"avec la chanson  “Hymne à l’amour” écrit Robert Belleret dans sa récente biographie "Piaf, un mythe français". On rapporte qu’elle avait également courtisé Georges Moustaki et Charles Aznavour avec qui elle avait chanté en duo la chanson “Plus bleu que tes yeux”.
Théo Sarapo chantant en duo avec elle en 1962


Théo Sarapo, le dernier mari d'Edith Piaf, fut le second et dernier mari d'Édith Piaf. Il avait 26 ans quand il épousa Piaf qui en avait 46, un an avant la mort de cette dernière. Il avait notamment interprété avec elle en 1962, une chanson à succès  intitulée À quoi ça sert l'amour. Le 28 août 1970, Théo meurt, à l'âge de 34 ans, des suites de ses blessures  après que sa voiture eut percuté un platane à vive allure à la hauteur approximative du Château de la Rue en France. Il repose à Paris au cimetière du Père-Lachaise aux côtés d'Édith Piaf.
Cette aura de la chanson française continue jusqu’à aujourd’hui de charmer les âmes haïtiennes où souvent nos artistes aiment racoller ses œuvres dans leur répertoire. Evidemment par  comparaison, les compositeurs actuels  n'ont pas et n'auront jamais la verve d’écrire des textes à la dimension des oeuvres d’Édith Piaf .En ce moment, les chansons bien travaillées et plaisantes à l'oreille se font rarissimes,  et c'est peut-être la raison de reprises de ses anciens succès d’antan . Depuis plus de 20 ans, "La vie en rose" se range toujours  parmi les 10 chansons françaises qui génèrent le plus de droits d'auteurs  sur le plan international. Avec "La mer" de Charles Trenet, "Comme d'habitude" de Claude François et "Les feuilles mortes" d'Yves Montand, le titre le plus célèbre de Piaf faisant partie du club très restreint des chansons devenues des standards dans le monde entier.
Plus bleu que tes yeux  (Charles Aznavour & Edith Piaf)

A l'occasion du cinquantenaire de sa mort (déjà, comme le temps passe vite !), qu'on l' aime ou pas, cette chanteuse et comédienne hors du commun ne peut laisser personne indifférent... Cinquante ans après sa mort, ses chansons restent toujours aussi merveilleues et mythiques…
par: Herve Gilbert herve.gilbert@gmail.com