Discours d'Etzer Vilaire à la mémoire des héros de l'Indépendance, de Charlemagne Péralte... 

Wednesday, February 27, 2013

Le fabuleux destin de Nana Mouskouri

Le fabuleux destin de Nana Mouskouri

Par : Max Dorismond mx20005@yahoo.ca


 Chers lecteurs et amis
Nana Mouskouri
Écrire sur les problèmes du monde et ceux d'Haïti en particulier est mon passe-temps. Aujourd'hui, j'ai changé de registre pour vous inviter à la relaxation sur un autre sujet, que je pense, pourrait apporter un peu de baume dans votre quotidien survolté. Voilà, je me fais le plaisir de partager avec vous, une voix, une chanteuse qui se passe de commentaire et qui a pris congé de la scène en 2007. Elle se nomme : Nana Mouskouri.

Je n'ignore pas que le nom ne vous soit point étranger, mais une minute pour la détente serait toujours bénéfique à son décideur. Nana ne saurait passer en Amérique sans que j'aille l'entendre chanter. Tout chez elle m'attirait, sa personnalité, sa voix, sa grâce, sa féminité et encore ses nombreuses interprétations, qu'elles soient en grecque, en français, en espagnol ...en allemand ou je ne sais quoi. Sa voix m'attirait comme un aimant. Pour l'entendre, à mes yeux, le prix n'avait pas d'importance. Elle me rappelle à chaque fois cette icône de chez nous, notre Martha nationale, en l'occurrence la grande, l'unique Martha Jean-Claude avec la même timbrée qui m'avait fasciné, la même mesure, la même mélancolie et que j'avais eu l'occasion d'entendre une seule fois de ma vie en Amérique, dans les années 80, lors d'une tournée d'adieu à la fin de sa carrière.

Ile de Candie
Nana Mouskouri, de son vrai nom, Ioánna Moúskhouri, est née le 13 octobre 1934 à La Canée (Crète), une île Grec, autrefois appelée «Île de Candie». Chanteuse confirmée, elle a vendu plus de 300 millions d'albums à travers le monde au cours de sa carrière s'échelonnant sur plus de cinq décennies, la consacrant l'artiste ayant vendu le plus de disques. Elle a enregistré ses chansons dans plusieurs langues incluant le français, le grec, l'allemand, le néerlandais, l'italien, l'espagnol, le japonais et le gallois. Nana a deux grands enfants, Nicolas et Hélène Petsilas dit Lenou avec qui elle a chanté à Montréal à la «Place des Arts». Surprise, sur prise, Nana s'est mariée pas trop longtemps, ce fut hier, en janvier 2003. Elle a convolé en justes noces avec André Lachapelle, son producteur depuis les années 60.

Ses lunettes sont avec celles, d'Elton John, les plus célèbres au monde
Fait exceptionnel de la nature, Nana est née avec une seule corde vocale fonctionnelle. En fait, « comme l'une d'entre-elles présentant un épaississement congénital, elle se vit dotée d'une voix unique en son genre » selon les spécialistes. J'ai eu la chance de me procurer sa biographie, mais aujourd'hui en écrivant ses lignes, je ne peux vous dire où elle est passée. Un livre sur Nana ne saurait rester trop longtemps sur les rayons d'une bibliothèque, tant sa carrière, ses chansons, sa voix exceptionnelle fascinent tout un chacun. Dans les cinq vidéos que j'ai mises à votre disposition ci-dessous, vous aurez l'occasion d'apprendre beaucoup sur sa vie et sa carrière. Permettez que je plonge dans mes souvenirs et d'autres sources pour vous rapporter certains éléments sur cette étoile hors du commun.

Depuis l'âge de six ans, elle avait montré un talent musical exceptionnel. A l'âge de 12 ans elle commença à prendre des leçons de chant, de piano et d'harmonie et ce, pendant huit années. Sa soeur Jenny semblait au début avoir beaucoup de talents, mais c'est Nana qui avait rendez-vous avec le succès international.

Elle a chevauché plusieurs genres musicaux au cours de sa carrière, successivement ou simultanément : folklore, jazz, pop et classique. Elle s'est excellée dans la pièce maîtresse de Carl Off, la cantate «Carmina Burana», sous le titre de «Ave verum». En passant, juste un p'tit aparté, je conseille à tous ceux qui adorent le classique d'écouter cette pièce, «Carmina Burana» de Carl Off. La musique et son histoire est passionnante. Elle est interprétée par toutes les grandes voix et orchestres du monde. Personnellement, j'adore la partie de « Carmina Burana - O Fortuna» pour le rythmique)

           

que vous pouvez entendre en cliquant dans cette  fenêtre ci-dessus . Un bon haut-parleur serait intéressant pour le roulement des grosses caisses et cymbales pour pénétrer la beauté de l'oeuvre.

Revenons à Nana Mouskouri. Ses succès lui ont procuré près de 300 disques d'or, de diamant et de platine. En 2004 elle a présenté sa biographie illustrée. En 2005, ce fut sa tournée d'adieux internationale partant de l'Europe vers l'Amérique. Son dernier concert a été présenté à l'Opéra Garnier à Paris. Elle a mis un terme à sa carrière par un double concert à l'Odéon d'Hérode Atticus en Grèce en juillet 2008. Un public international était là et se leva à chaque pièce pour ovationner une dernière fois : Ioánna Moúskhouri dit Nana. Je n'y étais pas, mais je ne saurais me passer de ce DVD historique.
Sortez de votre quotidien et cliquez sur les liens chronologiques ci-dessus pour écouter cette voix unique que le ciel nous a fait cadeau pour oublier nosp'tites misères .


      

Bonne écoute.

Max Dorismond




Monday, February 25, 2013

La Saint Louis, une tradition ancrée dans le coeur des Jérémiens !

Port-au-Prince le 2 Septembre 2011,

par: Herve Gilbert herve.gilbert@gmail.com
H.Gilbert
Si la fête annuelle de la Saint-Louis constitue l'événement marquant de la ville de Jérémie par excellence autour duquel se rassemblent les Jérémiens vivant à l'intérieur et à l'extérieur , il m'a semblé évident et selon toutes comparaisons établies que la Saint Louis a connu cette année un éclat particulier à Jérémie où un nombre plus élevé de pèlerins avait fait le déplacement.

En effet, j'ai eu l'opportunité de participer à cette fête aprés plus de 35 ans d'absence. Nous sommes arrivés dans la cité le 22 Août au matin par voie terrestre après un voyage sans histoire. Parti de la Floride le 21 Août après un vol aérien de plus de 2 heures et demi d'horloge, nous avons fait escale à la Cayenne Restaurant aux Cayes dans la soirée où nous avions dégusté de bon plats de cabrit grillé avec de la banane pesée. 

Mgr Verrier à gauche et l'Evèque du diocèse Mgr. Decoste
Au petit matin, vers 7 heures nous prenions la route en direction de Jérémie.. Tout au long de notre randonnée , nous nous sommes arrêtés en plusieurs points pour contempler la beauté verdoyante de cette région . Et j'essayais d'établir la différence entre le panorama du nord'ouest que j'ai survolé il y a à peine 1 2 heures quand mon avion avait amorcé sa descente finale vers l'aéroport de Port-au-Prince. Et je me disais alors qu' heureusement la nature, dans sa bienveillance, a doté cette région d'une grande hospitalité qui reste à exploiter au point de vue touristique. En effet, en sillonnant la route escarpée et abrupte à la fois , on ne peut ignorer une minute la végétation luxuriante qui frappe aux yeux et l'air frais et vivifiant des vallons qui s'en dégage ...
Une vue de la rivière Glace lors de notre traversée

Sur la route Camp Périn-Cayes, nous avons remarqué d'autres tracés et d'autres bifurcations de la route. Mais c'est à Masseline après Camp Périn ,que nous avons pu noter la présence de quelques engins lourds tels que: tracteurs, buldozers, loaders, bascules, pelles-mécanique pour ne citer que ceux-là, qui nous laissaient croire qu'enfin que la route de Jérémie était bel et bien en voie de construction. Certains tronçons dans ces parrages étaient praticables où des couches d'asphalte avaient été déjà appliquées. Mais tout semblait être au status quo ante quand nous approchions le tronçon Rampe. Malgré tout, nous avons poursuivi notre escalade jusqu'au morne Deron où cette fois nous avions été stoppés pour environ 2 heures en raison du dynamitage d'un morne par la compagnie OAS, la compagnie brésilienne qui s'occupe de la construction du tronçon Jérémie-Morne Zaboka. 
Nous avons profité de l'occasion pour prendre des photos et filmer un peu. Alors, nous pouvions deviner que si ces projets étaient toujours financés, et que tout marchait comme prévu, d'ici l'année prochaine la route reliant Jérémie-Cayes ne serait plus un cauchemar. Finalement vers 2 heures nous étions déjà aux Roseaux chez Daniel Etienne qui nous a servi d'un plat de maïs chaud au champignon avec de l'avocat. Déja on se sentait près de la cité, et au fur et à mesure on voyait arriver d'autres visiteurs en provenance de Port-au-Prince. Et vers 4 heures de l'après midi nous longions les côtes du littoral de Lan Gommier qui nous projettait devant les yeux la baie de Jérémie ... Wow ! c'était merveilleux à contempler.
Les travaux de dynamitage en cours tout près du
 morne Déron lors de notre passage.                    
On était maintenant à Jérémie,  j'étais très content de revoir mon patelin, ma ville natale.. Ce qui qui m'a frappé l'esprit et m'a rendu un peu triste était de voir une Jérémie à la fois vieille, bruyante et surpeuplée. Tous les anciens bâtiments, à part quelques uns d'entre eux étaient dans un état de décrépitude extrême. Nous n'avions pas connu la ville dans un tel état 30 ans plus tôt. Qu'ont -ils fait, les responsables de la municipalité pour sauvegarder la ville ? Devant un tel constat, on peut facilement s'interroger sur leur fonction et leur mandat au service de la collectivité. 

Nous avions flâné un peu partout, à Bordes, Rochasse, La digue, Caracoli, à Gragra Mora où notre désarroi a atteint le summum quand nous avons constaté que notre propriété familiale avait été catégoriquement et illégalement occupée. Nous avons poursuivi notre randonnée durant toute la soirée.

A notre réveil, le 23 Août au matin, nous avons contemplé avec une grande joie le lever du soleil sur Jérémie, ce qui est resté une splendeur sans pareil, un spectacle que je n'ai pas vu depuis belle lurette et que j'ai toujours comparé à un brasier sur la mer. Vers 9 heures du matin, de notre balcon, nous avions entendu une femme qui criait "Min bel godé pisket li tou fré" et nous avions appelé d'autres amis au téléphone pour leur faire part de cette nouvelle. Nous nous sommes empressés de nous en procurer et nous avons , en toute candeur, savouré ardemment ces délices , ce après plus de 35 ans.Tout le monde s'empressait de s'en procurer; et c'est ainsi que nous avions mangé à pleines dents un plat de pisquette avec de l'igname après plus de trente cinq ans .

L'Orchestre Tropicana d'Haiti a mis des fourmis dans
les jambes à Cascade Night Club jusqu'à 4 heures du
matin avec ses morceaux musicaux variés.              
Autre nouveauté dans la soirée: des centaines de personnes ont répondu présent à Cascade Night Club au Carrefour Bac pour participer à l'inauguration de ce cadre enchanteur situé au milieu d'une végétation exubérante où l'Orchestre Tropicana d'Haiti a mis des fourmis dans les jambes jusqu'à 4 heures du matin avec ses morceaux musicaux variés. Cette inauguration était une réussite totale…
Partout à Jérémie, durant toute la matinée du 24, la veille de la Saint-Louis, c'était le branle-bas; il y avait des rencontres, des barbecues, des piques-niques, des fêtes. Les gens allaient dans toutes les directions. Dans la soirée , c'était la fête traditionnelle aux Roseaux chez Daniel Etienne, la soirée de retrouvailles: des plats croustillants, du rhum, du whisky, du vodka, tout y était. Tout le monde s'amusait au rythme d'un DJ. Une belle ambiance fraternelle et conviviale que l'on n'oubliera pas de si tôt !                        


Les autorités de la ville étaient toutes présentes au
Te Deum de la Saint Louis.                                  
Le 25 Août 2011,très tôt dans la matinée, la Cathédrale de Jérémie, pour les grandes occasions comme la fête patronale de la Saint Louis, était le point culminant sur lequel tous les regards étaient braqués. Visiteurs et riverains, religieux et laics, bref tout le monde s'apprétait à asssiter au Te-Deum solennel. Ce service religieux était précédé par une grande procession tandis qu'aux alentours de l'église se tenait un défilé de jeunes étudiants sous la marche rythmique de plusieurs fanfares. Une vraie ambiance de fête, à la fois bruyante avec cette ruée de motocyclettes faisant le va- et- vient à travers toutes les rues de la ville. Phénoméne à la fois étrange pour ceux qui ont laissé la cité depuis longtemps!.  La cathédrale décorée aux couleurs du Vatican, était remplie comme un oeuf, pour la longue cérémonie plutôt lassante . Les principales autorités de la ville assistaient  à ce Te- Deum où l'on pouvait remarquer la présence de l'évèque des Cayes, Mgr Willy Verrier.
Un nombre imposant de visiteurs, on pouvaitremarquer les Dr. Tabuteau et Bijoux.        

La fête de la Saint-Louis a duré toute la journée. Dans la soirée notre groupe s'est rendu au "Pipirit Night Club" tout prés du Pont de la Grand'Anse pour danser au rythme de Galaxy Band (Le groupe local ) et de Dissip De Gazman Couleur. Une autre ambiance surchauffée qui s'est prolongée jusqu'à 4 heures du matin . On nous avait laissé croire qu'une autre festivité ("Bikini" ) allait se dérouler tout près du pont de la Grand'Anse durant la matinée du 26. Mais trop fatigués et voulant se relaxer un peu, nous avons choisi de nous détendre sur la plage de Bonbon et nous baigner dans la mer ! Ainsi s'achevait ma visite dans la Gran'Anse, laquelle a été courte, trop courte même.

Des camions remplis de charbon prenaient le cap vers
 Port-au-Prince
... 
La coupe de bois pour le charbon en
Haïti constitue l'un des facteurs à la base de l'érosion
des sols qui affaiblit la capacité de rétention des    
eaux pluviales.                                
                          
Certes, la route de Jérémie sera une réalité sous peu, mais j'ai une seule préoccupation... Celle de voir une déforestation vertigineuse de cette zone qui reste l'une des plus riches du pays, en fait de plages, rivières, parcs nationaux, forts, grottes, ressources agricoles et vivrières. Crainte de constater dans un avenir plus ou moins lointain cette couche de végétation de la région s'effriter comme le Far West. Une préocuppation qui est venue à moi quand nous avons été témoins des passages répétés sur la route de camions de charbon à destination de Port-au-Prince durant tout notre voyage. Il revient aux grand'anselais de se faire une nouvelle conscience pour faire développer leur département sur le plan social, économique et politique . 

Après le 12 Janvier 2010, la Grand'Anse doit endosser ses responsabilités, comme par exemple motiver sa population à ne plus accepter la reproduction de la société centralisée d'hier dont elle a été la principale victime. Car cette zone est encore vierge et possède une richesse extraordinaire en couverture végétale. Ce département, en raison de sa situation géographique, possède des atouts importants en termes de sites touristiques naturels, de pratiques culturelles et culinaires.
par: Herve Gilbert herve.gilbert@gmail.com

Un nombre imposant de visiteurs, on pouvait remarquer les Dr. Tabuteau et Bijoux.

Pour un reportage complet en photos sur la Saint Louis, cliquez sur le lien suivant : http://www.facebook.com/media/set/?set=a.1496383946612.45123.1744523013&l=51a4f5bb1e&type=1


 

Watch live streaming video from hctv2 at livestream.com







Sunday, February 17, 2013

Le Carnaval National de 2013, tel que vu par la Diaspora.

Par : Herve Gilbert herve.gilbert@gmail.com


Le carnaval national de 2013 qui s'était déroulé dans la deuxième ville d'Haiti , Cap-Haitien, avec pour thème " Yon Ayisyen, yon pie Bwa ", a pris fin le mercredi 13 Février à l'aube. Selon des chiffres communiqués par la Direction régionale du MSPP (Ministère de la Santé Publique et de la Population) , aucun décès n'a été enregistré pendant les 3 jours, mais on a noté plus de 700 blessés du fait d'échauffourées plus ou moins majeures ou bien du passage de chars sur le parcours du carnaval, a expliqué le Dr Ernst Robert Jasmin, directeur du MSPP pour le Nord.

Tout avait commencé le samedi 10 Février sur les ruines du palais rénové et amménagé de Sans Souci, Palais Roi Henri Christophe, dans la commune de Milot. C'est en effet dans ce palais qu'avait eu lieu le bal traditionnel des rois et reines sous les auspices du président Michel Martelly et de sa femme Sophia. On avait remarqué également d'autres dignitaires et invités qui avaient répondu à l'appel.

C'était une ambiance apparemment gaie et exclusive où l'on a constaté les Martelly ainsi que les participants à ce gala révêtus de costumes coloniaux, similaires à ceux que le roi Henri Christophe et les gens d'alors portaient au 19ème siècle. C'était en quelque sorte un hommage en l'honneur de cet illustre héros du Nord, bâtisseur de ce site historique. C'était donc une ambiance en rétro qui avait permis une redécouverte en quelque sorte de ces sites abandonnés et oubliés .

Cette année , le déroulement du carnaval dans la cité Christophienne a vu dans une certaine mesure du tourisme intérieur dans la métropole du Nord où des fêtards venus de divers points du pays et de l'extérieur avaient eu l'opportunité de découvrir la zone septentrionale d'Haiti avec ses beaux sites tels que : Les ruines du palais Sans Souci, la citadelle Lafférière, Cormier Plage, Labadie, le camp de Vertières , le littoral capois, Carénage etc...


La ville du Cap maquillée et repeinte en plusieurs endroits, reflétait une atmosphère gaie et impressionnante durant les jours gras . L'ancienne capitale de la colonie française de Saint-Domingue avec ses maisons au style colonial s'est embellie en plusieurs points où l'on pouvait remarquer aussi un certain état de salubrité. A travers certaines prises de vue photographiques que l'on nous a fait parvenir, on a noté que les Capois ont fait preuve de leur sens de l'hospitalité et leur fierté d'accueillir chez eux cet important événement culturel national.


Sur le plan décoratif , on constatait aussi une grande innovation en ce qui a trait au déguisement des carnavaliers et des participants. Les chars allégoriques et les stands étaient impéccables . Mais toutes ces improvisations n'étaient pas tout a fait assorties comme on l'aurait souhaité à cause de l'ébranlement du défilé carnavalesque qui ne se faisait pas de façon ordonnée et à temps . On aurait eu de meilleures images avec ces nuances de couleurs si le carnaval avait pu s'ébranler un peu plus tôt dans l'après-midi. 


Sur le point de vue organisationel, le carnaval de 2013 même avec ses images originales s'est déroulé dans un contexte apparent d'autoritarisme, de censure et d'intolérance. D'importants groupes musicaux tels que Brother Posse , Ram ont été exclus du défilé et le groupe "rasin" Boukman Experians même admis avait été bloqué ou immobilisé dans le cortège carnavalesque pendant deux jours à cause du contenu satirique de leurs méringues vis-à-vis du pouvoir en place. Nous avons entendu les déclarations de Théodore Beaubrun Jr. allias Lòlò et de sa femme Manzè sur Radio Télé Caraibes exprimant leur désarroi face à cette mesure arbitraire. C'est vraiment dommage que de telles choses se répètent sous le gouvernement du musicien-président ou du président-musicien qui, lui, n'avait jamais été inquieté et muselé sous les gouvernements précédents malgré son comportement jugé burlesque et trivial par plus d'un.

Quant au point de vue musical , nous avons constaté une grande faiblesse chez les soi-disant ténors de la musique haitienne qui à notre avis n'avait rien de substantif à offrir. Nous n'avions pas entendu ces bandes ou groupes musicaux jouer une bonne méringue carnavalesques de manière suivie durant les 3 jours . Ils n'avaient rien joué devant les principaux podiums qui pourtant retransmettaient leur performance au monde. Ce qu'on entendait surtout chez certains orchestres durant leur passages devant les radios et télévisions qui assuraient la retransmission du carnaval au monde en général et à la diaspora haitienne en particulier, représentait, selon nous, des charabias ou des "blablabla" comme disent les américains. Des habitudes à corriger parce que nous sommes à l'ère de l'internet et nous vivons à présent comme dans un village. D'autant plus qu'il y a aussi des étrangers, outre la diaspora haitienne, qui nous regardent et qui sont fins prêts à critiquer notre performance .

Une autre faille à signaler, les groupes musicaux dans leurs intempestifs arrêts ou pauses musicales ne permettaient pas aux jolies reines sur les chars allégoriques placés en amont d'eux de pouvoir danser; la plupart d'entre elles n'ont pas pu égayer davantage l'ambiance carnavalesque. Faut-il qu'on amplifie les chars allégoriques avec leur propre musique l'année prochaine ? Ce qu'on entendait chez les ensembles tels que Djakout, TVice , Kreyol, était surtout un "redeem" ou une répétition fade, ennuyante entre deux accords . Ce n'est pas ça qu'on appelle une méringue carnavalesque, (Messieurs et Dames). Nous savons que vous pouvez faire mieux . Il faut sortir de la médiocrité…

Cependant le groupe Ambians , ce petit jazz régional avait une méringue entrainante dont le thème coincidait avec le carnaval. Il ont été vraiment remarquables avec leur transposition de note dans leur méringue bien inspirée et travaillée. Si nous avions eu un prix à décerner, nous pensons que ce groupe eût été le gagnant. Nous leur disons compliments.  

A titre de suggestion, nous souhaiterions que le ministère des Haitiens vivant à l'étranger collecte des fonds de la diaspora l'année prochaine en vue d'offrir des prix au groupe musical qui aurait offert la meilleure méringue carnavalesque et la meilleure prestation durant l'ébranlement du carnaval. Et que les prix soient décernés par un comité mixte indépendant du comité central du carnaval en vue de susciter une meilleure performance chez les orchestres . Et pourquoi pas aussi un char allégorique réprésentant de manière spectaculaire la diaspora haitienne avec des reines venant de la diaspora?


Le carnaval du Nord ayant eu lieu dans la liesse populaire est bel et bien terminé. Faisons ensemble le bilan afin de rectifier les erreurs commises de sorte que nous ayons un meilleur carnaval l'année prochaine. Que le comité d'organisation se mette dès maintenant à l'oeuvre pour une meilleure réalisation de cette fête populaire et nationale tout en espérant que le gouvernement haitien permettra à tous les groupes musicaux d'y participer!


Hervé Gilbert hergil55@yahoo.com , pour Haiti Connexion Network Culture



 





 

 

Thursday, February 14, 2013

HAITI CONNEXION CULTURE: Paroles et Chansons pour une Saint-Valentin !

HAITI CONNEXION CULTURE: Paroles et Chansons pour une Saint-Valentin !: P a r o l e s et C h a n s o n s p o ur u n e S a i n t-V a l e n ti n C'est le 14 Février, c'est la Saint-Valentin ! Chaque année l...

Le miroir brisé

Le miroir brisé
 Par : Jean Erich René          
Valentins, Valentines


Le couple parfait idéal que l’on projette dans les films et les romans est plutôt mythique. Roméo et Juliette sont des personnages légendaires. La vraie vie conjugale est souvent entrecoupée de malentendus. Après quelques années de vie commune, les attentes sont le plus souvent déçues et les relations peuvent se détériorer. Parfois la bagarre éclate au cours de la lune de miel quand le mari fait le triste constat de l’absence de l’hymen. Pour bon nombre de nos compatriotes la virginité d’une femme est un gage de fidélité, un témoignage de confiance et un motif de fierté.


Quand les masques tombent, sexe, argent, projets s’envolent en fumée. Des propos malodorants empoisonnent l’atmosphère du foyer. Les différences commencent à s’affirmer. Les contradictions surgissent : un homme sage, une femme turbulente, un époux inculte, une femme instruite, un mari économe, une épouse dépensière, classe bourgeoise, classe moyenne, prolétariat, homosexuel, lesbienne, catholique, protestant, noir, mulâtresse, blanc etc. Autant de points chauds qui n’ont pas été soulevés lors des épousailles.
La magie de l’amour des premiers instants transportait les conjoints au septième ciel et les confondait dans une communion d’idées et une harmonie parfaite. Lentement la nature reprend ses droits. Les intérêts personnels s’affirment, les comportements égocentriques commencent à déplaire. Les frontières commencent à s’afficher. N’importe quel sujet banal devient la source d’un conflit. On s’éloigne de plus en plus l’un de l’autre. On est souvent proche de la confrontation mais on pense souvent à l’indépendance des caractères. Pourtant au fil des jours, les frustrations s’accumulent jusqu’à la dernière goutte qui fait renverser le vase. L’abcès est désormais crevé. Un manque de communication s’installe et débouche sur une voie de non-retour.

Le bonheur conjugal est un produit rare et qui n’a pas de prix. Il n’est pas en vente dans les rayons de nos supermarchés. Les apothicaires ne connaissent même pas sa formule chimique. Ils l’auraient mis en bouteille ou en capsule comme le viagra et gagner des millions tellement il fait défaut parmi les couples. Son secret c’est la volonté de s’adapter de manière continue aux données de l’existence. Pour goûter le bonheur conjugal il faut avoir le courage de réviser de temps à autre son comportement afin de s’ajuster au vécu quotidien. CONCESSION ! Voici la formule gagnante.

Lorsqu’on change de pays on acquiert d’autres mœurs. En Haïti, il est un fait certain que le Chef de famille est traité comme un Roi surtout lorsqu’il pourvoit aux dépenses de la maison. Ce ne sont pas les domestiques qui manquent pour blanchir ses vêtements, lui dresser le couvert et lui dire la table est servie. L’immigration au Canada et aux USA abolit toute forme d’esclavage. L’égalité des droits de l’homme et de la femme est reconnue par la loi. N’essayez surtout pas de faire le gros dos. Autre milieu, autres coutumes !
carte credit014
Même si l’argent ne fait pas le bonheur mais le bonheur n’arrive jamais sans l’argent. Il devient presqu’un axiome de dire qu’en Amérique du Nord l’équilibre conjugal est surtout tributaire de l’argent. Les données statistiques révèlent que la plupart des conflits éclatent surtout au moment où il y a un problème d’argent au foyer. Il est définitivement admis que celui ou celle qui gagne le salaire le plus élevé, le plus souvent domine. Même les décisions les plus importantes sont marquées du sceau de la plus pure discrimination salariale. Les Haïtiens machos et orgueilleux de nature, clament toujours : « chez nous les femmes ne commandent pas » Pourtant au Canada et aux USA, elles ont plus facilement accès au marché du travail et sont mieux rémunérées que les hommes contrairement aux pratiques haïtiennes. De telles contradictions risquent de dégénérer en conflit et vouer à l’échec la vie des couples.
tresor billet13La paye représente un instrument de pouvoir. Au Canada et aux USA et partout ailleurs on n’est pas casé avec les titres ou les professions déjà acquis en Haïti. Il faut reprendre votre abécédaire. Une telle gymnastique rend nos compatriotes de la diaspora moroses, frustes, amers, aigris. La plupart de nos Cadres qui n’ont pas embrassé d’autres professions sur leur terre d’accueil sombrent dans le chômage ou vivent dans une situation économique précaire et même l’assistance sociale. Avec le changement des conditions économiques, le cercle des relations sociales n’est plus le même. Les goûts et les préférences qu’on a hérités de son train de vie en Haïti persistent sans avoir les moyens économiques pour y faire face. Or ce ne sont pas les magasins ni les occasions de sortie qui manquent. Madame ne peut plus continuer à vivre comme autrefois en Haïti. Elle ne peut plus garnir son cou, ses doigts ni ses poignets de bijoux de prix. De telles frustrations causent de violentes perturbations au foyer jusqu’à son effondrement.
Souvent la vie conjugale est troublée par des interférences familiales. Le père, la mère se prononcent par des remarques désobligeantes. Le frère, la sœur s’immiscent dans la vie du couple. Des sentiments négatifs se développent vis-à-vis du gendre ou de la belle-fille, du beau-frère ou de la belle-sœur. La présence d’un tel virus ne manquera pas d’empoisonner la vie au foyer en opposant les conjoints par des prises de gueules larvées. Parfois quand éclate la bagarre, les amis, les voisins se mêlent de la partie pour la brouiller davantage. Comme au théâtre tout le monde suit le film des événements avec un intérêt passionné mais mêlé de malice. Des sentiments de répulsion sont émoussés davantage par les insinuations malveillantes des tiers.
La vie conjugale est semée d’embûches. L’environnement social joue un rôle capital pour l’harmonie au foyer. La chaleur caractéristique de certains couples d’immigrants se refroidit sous d’autres climats. Tous les ménages connaissent des hauts et des bas, surtout lorsque la situation économique tourne au rouge. Pour avoir une relation stable, il faut tenir compte des nombreux pièges que vous tend l’existence. Il faut faire preuve d’intelligence afin d’apporter à temps les correctifs nécessaires. Sans quoi vous allez vous trouver dans l’inconfortable position de décliner votre nom, votre prénom, votre numéro d’immatriculation devant une Cour de Justice. Parfois un dernier sursaut ou un éclair de raison peut vous porter à vous réconcilier. 

Quand l’amour a déjà volé en éclats sous le choc des vicissitudes de l’existence, il devient impossible de retrouver l’harmonie d’antan. On ne peut plus coller les morceaux épars comme le miroir brisé.

Par :Jean Erich René
02-14-13

Wednesday, February 13, 2013

Paroles et Chansons pour une Saint-Valentin !

Paroles et Chansons pour une Saint-Valentin

C'est le 14 Février, c'est la Saint-Valentin ! Chaque année l'arrivée de la Saint Valentin divise les couples en deux camps : ceux qui la fêtent, et ceux qui ne la fêtent pas. Mais parmi ceux qui ne la fêtent pas, il y a des personnes qui aimeraient bien la fêter mais se heurtent au refus d'un conjoint réfractaire à la Saint Valentin !
La poésie est depuis toujours la meilleure alliée des amoureux : quoi de plus irrésistible, en effet, qu'un poème d'amour ? Les hommes aussi bien que les femmes y sont sensibles, et on a encore rien inventé de plus efficace pour faire fondre le cœur même le plus récalcitrant. Pour ceux qui manquent d'idée, Haiti Connexion a préparé quelques ingrédients à ajouter à votre lettre d'amour...

Herve Gilbert

animated red rose photo: Red Roses Bouquet redroses71.gif Une Rose parfumée animated red rose photo: Red Roses Bouquet redroses71.gif
Par:Jean Erich René


Quand son bouton éclate aux premiers rayons du soleil, quand la rosée du matin perle ses pétales qui viennent à peine d'ouvrir leurs yeux, quand son parfum embaume la nature, souriante et ingénue, qui se réveille comme au plus beau jour du printemps, c'est la St Valentin : la fête de l'amour ! Les cœurs palpitent de joie en respirant avec délectation cette rose parfumée qui symbolise la passion violente que se vouent encore deux êtres dont le feu des regards s'était croisé pour la première fois. L'amour est un sentiment complexe et insaisissable. Pourtant sa manifestation est tangible tant à son arrivée qu'à son départ. Il peut passer rapidement d'érotisme en haine, de douceur en violence et du miel à la ciguë. Il implique parfois des contraintes, des compromissions, des dépendances et même des sacrifices qui échappent à la raison.

nourritures chocolat 17L'amour ne rime pas avec toujours parce qu'il est parfois à sens unique. On peut aimer sans être aimé et vice versa. L'union conjugale se fonde souvent sur une communauté d'intérêts, une confiance réciproque, un respect mutuel,une attraction admirative. Mais réunir tant d'éléments pour concocter la chimie de l'amour se révèle souvent difficile. Ainsi s'explique la fragilité de sa chaîne et l'imperfection de son harmonie. A dire vrai ce sont les premiers moments de l'amour qui sont les plus importants. Cette première étincelle qui jaillit des cœurs s'imprime définitivement,comme une photo sur du papier glacé, sur la carte mentale du couple.

Si certains hommes ont conquis des citadelles, souvent c'est moins par leur beauté physique que par le charme qui se dégage de leur personne en approchant une femme. C'est là le point capital! Les hommes bien futés savent comment s'y prendre avec les femmes et rendre favorables les conditions les plus difficiles. Sauter sur une heureuse opportunité demande à la fois du flair et beaucoup de tacts. En voulant tout gagner rapidement, on peut tout perdre. Il y a mille étoiles dans le ciel mais l'étoile polaire est la plus brillante. Les recettes de séduction ne manquent pas mais varient avec les circonstances. Grammaticalement, en amour l'élégance des manières, une attention soutenue et raffinée ne laissent aucune femme indifférente. Même les animaux les plus féroces et les criminels les plus endurcis connaissent les joies de l'amour dans leurs moments de trêve.  

L'art de se faire aimer a ses corollaires. Un petit cadeau de temps à autre ne serait pas mauvais. Bien des couples pourtant assez vieux éclatent par manque d'attention. L'ennemi le plus redoutable de la vie conjugale c'est la routine. Quand l'amour charnel devient fraternel souvent l'indifférence s'installe ! L'amour ne se conjugue qu'au présent. C'est la pratique quotidienne de l'amour qui le renforce. Les attentions et les prévenances sont indispensables. Le plus grand secret de l'amour c'est l'harmonie.

Mais l'harmonie c'est un rapport d'équilibre entre les sentiments de deux êtres qui unissent leurs destins. Il faut donc une constance à toute épreuve tout au long de la vie conjugale. Éprouver un grand plaisir à faire plaisir confirme et renouvelle l'amour. Les failles les plus insignifiantes en apparence peuvent lézarder l'édifice et provoquer son écroulement. Soyez vigilants!

Chacun de nous connaît des couples riches ou pauvres, instruits ou non, des professionnels, des hommes et des femmes politiques qui ont connu les feux de l'enfer avant même de mourir à cause de l'échec de leur vie conjugale. 

Des événements malheureux, des scandales viennent éclabousser et compromettre leur idylle. Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sont d'illustres témoins. Combien de couples ont fêté leurs noces d'or et même leurs noces d'argent, de platine ou de bronze ! Quant à la génération présente, n'en parlons pas. Leurs mariages échouent à une telle fréquence que les jeunes prennent ce mot en horreur. L'union libre est en passe de devenir la règle en sacralisant un amour fashion c'est à dire aussi prêt à porter qu'à abandonner. Il leur manque cette harmonie de départ, cette compréhension réciproque, cette sincérité qui constitue le ciment qui fait de l'union conjugale un roc aussi dur que le granite.


animated red rose photo: Red Roses Background redroses15-background.gifDe nos jours, on ne parle plus de romance. L'amour courtois est piétiné et mis au rebut. Combien gagnes-tu ? Quel est le montant de ton compte en banque? Ce sont ces instincts primaires qui régissent les relations de couple. Pas d'argent, point d'amour, dit-on . Pourtant l'amour ne s'achète pas, il se donne. Assortir l'amour de considérations purement matérielles lui fait perdre toute sa noblesse.Soumis aux aléas de la fortune et de l'infortune, l'amour devient un produit manufacturé donc périssable. Vendu au rabais comme dans les rayons de nos supermarchés, ce sentiment si précieux qu'est l'amour se transforme en fumée à la moindre élévation de température sans aucune résistance .

Contentons-nous de l'instant présent en écoutant en ce jour de la St Valentin, le solennel carillon de l'amour . Il n'y a pas de mariage sans nuage ni de rose sans épine. Mais une rose parfumée, quoique fanée laisse traîner toujours sur son parcours une senteur agréable et un cortège de souvenirs impérissables, quels que soient leurs goûts.

 Joyeuse St-Valentin !

Conception & Adaptation : Haiti Connexion Culture

My valentine !

Friday, February 8, 2013

Pleins feux sur le carnaval de Jacmel de 2013

Quelques photos en vrac de l'ambiance carnavalesque à Jacmel

le Dimanche 3 Février 2013


Les photos sont une courtoisie des Ministères de la Culture et du Tourisme

Par:Herve Gilbert hergil55@yahoo.com


Jacmel, ville réputée paisible et sympathique, préserve la tradition haïtienne en matière de carnaval et garde une réputation de leader de carnaval créatif. Jacmel, ville du carnaval en Haïti, revêt un cachet particulier avec ses masques géants dont seuls les artisans du Sud-Est ont le secret.

En effet, le carnaval de Jacmel présente l'allure d'une grande foire et se déroule toujours dans une ambiance saine où n'importe quel âge peut prendre un bain de foule sans être l'objet de bousculade ou de « gagann » comme c'est le cas dans d'autres défilés carnavalesques à travers le pays.

Disons qu'on n'a pas besoin d'un protecteur pour prendre part au carnaval jacmélien et que c'est un événement populaire, humain et social hors du commun.

Partons à Jacmel pour une découverte en images de sa beauté carnavalesque , riche en diversité culturelle. 





La ville de Jacmel, gardienne de la tradition carnavalesque !




Jacmel détient une vraie originalité quant à l'organisation du défilé carnavalesque qui se déroule presqu'à pied . Les reines , les rois , lesdéguisés , les carnavaliers se défilent à pied tout au long du cortège carnavalesque à partir de l'avenue Baranquilla. C'est une véritable manifestation folklorique dans une atmopshère de fraternité. Des stands sont érigés et remplis à craquer tout le long de la zone où une marée humaine se défoule aux sons des trompettes, tambours et vaccines . A noter aussi cette variété de masques géants où certains d'entre eux expriment le diable, connu alors sous le nom de " Zèl Mathurins" ; d'autres représentent la flore haitienne, d'autres des animaux du pays, de l'Afrique ou tout carrément la faune sauvage, ou bien des animaux en voie d'extinction ou déjà disparus de la planète.

Le déroulement du Carnaval à Jacmel est traditionnellement organisé le dernier Dimanche précédant le déroulement officiel du carnaval dans le reste du pays.

Les festivités carnavalesques à Jacmel connaissent toujours un immense succès quant à la participation populaire. Outre des jacméliens et des fêtards venus d'autres régions d'Haïti, à signaler également la présence de carnavaliers de diverses nationalités. Le carnaval à Jacmel est toujours une réussite tant en terme de participation que celui d'atmosphère de détente et de convivialité.

La tradition carnavalesque à Jacmel s’est implantée avec ses ramifications locales .Comme exemple nous avons: « zèl Mathurin et Chaloska » qui furent deux personnages différents , mais qui représentent jusqu'à aujourd'hui  les principales têtes d’affiche du carnaval de Jacmel . Progressivement, le carnaval jacmélien a évolué aussi en tableau d'exposition des mœurs, mettant en exergue parfois les personnages indésirables de la société que la population tourne en dérision soit à travers les caricatures soit dans les slogans ou refrains de rue.


En exemples nous avons l’ex-général Charles Oscar Etienne devenu le tristement célèbre « Chaloska », suite à la répression sanglante infligée à la population de Port-au-Prince quand il assassina plus d'une centaine de prisonniers politiques en 1915 peu avant la première occupation américaine. Comme commandant de l'arrondissement de Jacmel, il subit les moqueries de la population qui le représentait avec des effigies grotesques colorées de charbon vêtues de redingote, avec des dents monstrueuses. Quant au « zèl Mathurin », on rapporte qu’il était originaire de l’Allemagne et participait régulièrement et discrètement pendant des années au carnaval en se masquant avec deux grandes ailes géantes, mais son nom n’était pas connu du public pendant longtemps jusqu'à ce que les curieux le suivirent chez lui et découvrirent alors son vrai nom, Mathurin. Depuis lors, il est devenu le « zel Mathurrin » ou les ailes de Mathurin.
Jacmel est-il sur le point de faire école ?

En savoir plus sur Jacmel :
Une vue de la baie de Jacmel via la route du bassin bleu
Fondée en 1698, Jacmel, Chef-lieu du Département du Sud-Est , autrefois appelée Jaquemel à l’époque coloniale, a connu un essor plus avancé que les autres villes d’Haiti dans le domaine de l’artisanat lorsqu’elle entra dans l’ère de l’électrification vers les années 1896 . Ainsi, elle devint la première ville d’Haiti d'être alimentée en électricité. Vers le début du 20ème siècle elle fut la capitale de l’artisanat dans les Caraibes.

Jacmel a eu donc la première centrale hydroélectrique  de la Caraibe installée à Gaillard (Cayes-Jacmel), une localité située à 20 kilomètres de la ville qui desservit la ville 24/24 à partir de l’année 1896 . Cette réalisation a été l’oeuvre d’une coopération européenne qui installa alors une infrastructure électrique de 50 cycles ou hertz , à l’instar des pays d’Europe. Le réseau électrique de Jacmel restait iloté et différent du reste du pays jusqu’en 1985 quand on installa par contre une infrastructure électrique de 60 cycles ou hertz tout comme les Etats-Unis et les autres pays de la région.



Le bassin bleu  de Jacmel
Jacmel , cette ville légendaire et hospitalière aux multiples cascades, compte environ 171.000 habitants sur une superficie de 443,88 km2. Jacmel est la terre d’éminents peintres et artistes ou écrivains haïtiens dont Charles Moravia, Roussan Camille et René Dépestre. Jacmel a joué un rôle historique également. Ce fut Jacmel qui avait accueilli le libérateur vénézuélien Simon Bolivar en 1816 à deux reprises lors de la guerre de l’indépendance de son pays contre les espagnols. À l’issue de ce voyage, des volontaires haïtiens accompagnèrent Bolivar dans cette lutte pour l'indépendance du Vénézuéla et d’autres anciennes colonies espagnoles de l’Amérique Latine.

Herve Gilbert
 La reproduction même partielle est interdite sans autorisation. 

Hervé Gilbert, responsable du service culturel de Haiti Connexion Network (HCN)

Ghislaine Darbouze Gilbert , responsable de la programmmation Radio/ TV


Carl Gilbert,éditeur en chef pour HCN


Quelques photos en vrac du carnaval de Jacmel 



Les personnages politiques font le plaisir des carnavaliers...